Les graines du terrorisme – De kiemen van het terrorisme

Traduction. Source: De kiemen van het terrorisme zijn wijd gezaaid, par L. De Vos

Des larges couches de la communauté musulmane constituent un terrain fertile à une idéologie extrême. Ceci est également vrai pour la Belgique.

Déjà l’arrestation de Saleh Abdeslam a révélé un grave problème avec -et à l’intérieur de- la communauté musulmane dans notre pays. On se demande à juste titre comment est-il possible que le terroriste le plus recherché en Europe puisse se cacher pendant quatre mois, à peine quelques centaines de mètres de son domicile parental. Ce n’est pas que tout Molenbeek était au courant de la présence du terroriste, mais quand-même beaucoup plus de personnes que nous ne pensions. Lorsque des dizaines de jeunes sortent dans la rue pour protester suite à l’arrestation d’Abdeslam, cela signifie que celui-ci bénéficie d’un soutien de la communauté musulmane au-delà des seules personnes qui lui ont offert un abri.

Cet état d’esprit est apparu d’une façon déconcertante début novembre de l’année dernière. Lors des élections législatives turques, plus de deux tiers des Belgo-Turcs ont voté pour l’AKP du président Erdoğan. C’est plus que le score obtenu par l’AKP en Turquie. La communauté turque dans notre pays est non seulement religieusement ultra-conservatrice, elle souscrit à une idéologie et un régime qui fournit un soutien logistique à l’Etat islamique. Les Russes ont eu raison d’accuser les Turcs après que ceux-ci eurent abattu un avion russe. Turquie pretend soutenir la coalition occidentale dans sa lutte contre l’Etat islamique et utilise habilement son appartenance à l’OTAN pour empêcher l’Ouest de se rapprocher de la Russie et les grandes puissances de joindre leurs efforts en Syrie. Nulle part dans le paysage géopolitique est le visage de Janus aussi pervers qu’en Turquie. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les attentats perpétrés à Ankara début octobre 2015 n’ont jamais été revendiqués par l’Etat Islamique, qui, pourtant, est tout sauf négligent en la matière.

Le soutien turc à l’Etat Islamique mis à part, il faut souligner la dérive dictatoriale du régime d’Erdoğan : l’étouffement de la liberté d’expression et de la liberté de la presse, l’islamisation croissante par le biais des lois et d’une persécution musclée, et ainsi de suite. Et pourtant, un 70% des Turcs en Belgique soutient le tyran qui prône un mélange d’extrémisme, d’islamisme et de terrorisme.

Lorsque le journal d’opposition Zaman a été réduit au silence en Turquie, une équipe de VRT est allée prendre le pouls de la (multiculturelle) Sleepstraat de Gand, pour voir la réaction des Belgo-Turcs devant cette énième atteinte à la démocratie. Ce fut un choc : Il a été considéré comme tout à fait normal – on ne coupe que les têtes qui dépassent après tout. La liberté d’expression doit être respectée, surtout s’il s’agit de notre liberté – et là encore il ne faut pas exagérer. Pour dissiper tout malentendu : on n’est pas à Molenbeek, on est en plein centre de Gand. Il ne s’agit pas de gens des quartiers défavorisés mais des propriétaires des restaurants, des magasins de meubles ou des salons de coiffure. Des gens donc qui représentent le musulman moyen et dont les réactions et le comportement électoral sont hautement problématiques.

Non, cela ne signifie vraiment pas que tous les musulmans ou tous ceux qui votent pour AKP sont des terroristes : tous les Allemands n’étaient pas nazis. Mais cela signifie que, dans une grande partie de la communauté musulmane, il y a un terrain fertile à une idéologie extrême. Cette situation crée un climat de laisser faire qui permet aux terroristes potentiels d’obtenir l’approbation tacite de mettre en œuvre leurs plans inhumains. La question que la communauté musulmane devrait se poser n’est pas si elle désapprouve cette terreur (je suppose que la majorité des musulmans le font sans hésiter), mais quels sont les éléments de sa propre pensée, de son action et de son idéologie qui pourraient faire germer les graines du terrorisme.

Traduction : s.m.

Publicités

Une réflexion sur “Les graines du terrorisme – De kiemen van het terrorisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s